4.3 C
Bruxelles
samedi, février 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELes députés veulent un étiquetage précis du petit-déjeuner

Les députés veulent un étiquetage précis du petit-déjeuner

Publié le

La révision vise un étiquetage d’origine plus précis afin d’aider les consommateurs à faire un choix éclairé sur un certain nombre de produits agroalimentaires.

Mercredi, la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire a adopté sa position sur la révision du UE normes de commercialisation pour les directives dites « petit-déjeuner » afin de mettre à jour les exigences et les définitions de produits par 73 voix pour, 2 contre et 10 abstentions.

Étiquetage clair de l’origine géographique du miel

Les consommateurs ayant manifesté un intérêt particulier pour l’origine géographique du miel, les députés conviennent que le pays où le miel a été récolté doit apparaître sur l’étiquette dans le même champ visuel que l’indication du produit. Si le miel provient de plusieurs pays, les pays doivent être indiqués sur l’étiquette par ordre décroissant en fonction de leur proportion et si plus de 75 % du miel provient de pays hors de l’UE, cette information doit également être clairement indiquée sur l’étiquette avant. Afin de limiter davantage la fraude au miel, y compris l’utilisation de sirops de sucre dans le miel qui est très difficile à détecter, les députés souhaitent également mettre en place un système de traçabilité tout au long de la chaîne d’approvisionnement afin de pouvoir retracer l’origine du miel. Les apiculteurs de l’UE possédant moins de 150 ruches seraient exemptés.

Jus de fruits et confiture

Les députés conviennent que l’étiquette « contenant uniquement des sucres naturels » devrait être autorisée pour les jus de fruits. Pour répondre à la demande croissante de produits à faible teneur en sucre, les jus de fruits reformulés peuvent être étiquetés « jus de fruits à teneur réduite en sucre ».

Les députés soulignent que les nouvelles techniques visant à éliminer les sucres naturels présents dans les jus de fruits, les confitures, les gelées ou le lait ne devraient pas conduire à l’utilisation d’édulcorants pour compenser l’effet de la réduction du sucre sur le goût, la texture et la qualité du produit final. Ils soulignent également que les allégations concernant des propriétés positives, telles que des bienfaits pour la santé, ne doivent pas figurer sur l’étiquetage des jus de fruits à teneur réduite en sucre.

Pour les jus de fruits, confitures, gelées, marmelades et purées de marrons sucrées, les députés souhaitent également que le pays d’origine du fruit utilisé pour fabriquer le jus soit indiqué sur la face avant. Si les fruits utilisés sont originaires de plusieurs pays, les pays d’origine sont indiqués sur l’étiquette par ordre décroissant selon leur proportion.

Concernant les confitures, les députés sont d’accord avec la proposition visant à augmenter la teneur minimale en fruits, à réduire la quantité de sucre ajouté requise pour certains produits, et à autoriser l’utilisation du terme « marmelade » pour toutes les confitures (auparavant, ce terme n’était autorisé que pour les confitures d’agrumes).

Citation

Rapporteur Alexandre Bernhuber (PPE, Autriche) a déclaré : « Aujourd’hui est un bon jour pour un étiquetage d’origine plus transparent. Outre des critères et des contrôles de qualité plus stricts, l’indication plus précise des pays d’origine apportera plus de transparence et permettra aux consommateurs de choisir plus facilement des produits plus sains et régionaux. Pour le miel, les exigences visant à indiquer les pays d’origine sur l’étiquetage empêcheront la falsification et faciliteront les choix éclairés des consommateurs.

Prochaines étapes

Le Parlement devrait adopter son mandat lors de la session plénière du 11 au 14 décembre 2023, après quoi il sera prêt à entamer les négociations avec les États membres de l’UE.

Arrière-plan

La révision des normes de commercialisation de l’UE pour certaines directives « petit-déjeuner » a été proposée par la Commission européenne le 21 avril 2023 afin de mettre à jour les normes actuelles vieilles de plus de 20 ans.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité
spot_img

Autres articles

Supprimer les logiciels espions d’un iPhone : trucs et astuces

À l’ère du numérique, assurer la sécurité de nos appareils est devenu primordial, notamment...

Protection de l’UE contre les poursuites stratégiques : conférence de presse mardi à 15 heures | Nouvelles

Quand : mardi 27 février 2024, 15h00 CET Où : Parlement européen à Strasbourg,...

Victoire douce-amère des Verts de l’UE Nicolae Ștefănuță dans la bataille contre la pollution

Dans une démarche historique, l’Union européenne a franchi une étape importante vers la résolution...

La BEI apporte un soutien de 115 millions d’euros à un important projet de rénovation de l’hôpital ETZ aux Pays-Bas

BRUXELLES – La Banque européenne d'investissement (BEI) a signé un financement de 100 millions...

autres articles

Supprimer les logiciels espions d’un iPhone : trucs et astuces

À l’ère du numérique, assurer la sécurité de nos appareils est devenu primordial, notamment...

Protection de l’UE contre les poursuites stratégiques : conférence de presse mardi à 15 heures | Nouvelles

Quand : mardi 27 février 2024, 15h00 CET Où : Parlement européen à Strasbourg,...

Victoire douce-amère des Verts de l’UE Nicolae Ștefănuță dans la bataille contre la pollution

Dans une démarche historique, l’Union européenne a franchi une étape importante vers la résolution...