21.5 C
Bruxelles
lundi, juillet 15, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEMetsola : "Si nous ne voulons pas stagner, nous ne pouvons pas...

Metsola : « Si nous ne voulons pas stagner, nous ne pouvons pas avoir peur du changement »

Publié le

En ce moment crucial de relance, de réforme et de réimagination de l’Europe, les valeurs de paix, de justice, de liberté et de dignité humaine resteront fermement ancrées au fondement de tout ce que nous avons construit et de tout ce que nous continuerons de faire. C’est ce qui nous distingue en tant qu’Européens

Pour tracer une voie véritablement équitable et juste, des efforts bien plus importants doivent être déployés pour transformer ces valeurs en avantages concrets pour nos peuples. Qu’il s’agisse de la transition verte ou de la transition numérique, notre travail consiste à veiller à ce que nos politiques soient suffisamment ambitieuses pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés. Cela signifie qu’ils doivent travailler pour les gens.

Nous sommes à un point d’inflexion qui déterminera le chemin que nous devons emprunter. Il n’y a pas de solutions faciles, mais ce sont des décisions que nous devons prendre. L’Europe doit répondre à ce moment.

Ma crainte est que si nous nous trompons, si nous ignorons les gens qui nous disent qu’ils sont inquiets, nous assisterons à une nouvelle montée des extrêmes.

Mon appel à vous aujourd’hui est de vous joindre à moi dans ce moment critique de réimagination et de réforme de notre Europe. Rejeter la tentation du cynisme facile qui prend si vite le dessus. Exprimez-vous sur la façon dont vous souhaitez que notre Europe ressemble.

Sur Israël :

La réalité sur le terrain est horrible, tragique et désespérée.

J’ai visité les sites des atrocités et rencontré des survivants en deuil. J’ai exprimé la solidarité de l’Europe, demandé instamment la libération des otages et réitéré notre rejet du terrorisme.

J’ai souligné que la manière dont Israël réagit est importante, la manière dont le Hamas est arrêté est importante et que nous devons travailler ensemble pour atténuer les conséquences humanitaires pour les innocents à Gaza.

L’Europe s’oppose à la haine. Nous sommes contre le terrorisme. C’est absolument condamnable. Le Hamas doit être arrêté. Arrêt complet.

Il est également tout à fait correct d’exprimer nos inquiétudes et notre désespoir face à la crise en cours à Gaza, qui a coûté trop de vies innocentes.

Se dresser fièrement et fermement contre le terrorisme et faire tout son possible pour atténuer la crise humanitaire à Gaza ne s’excluent pas mutuellement. C’est pourquoi nous insistons sur le respect du droit international. Pourquoi nous faisons tout ce que nous pouvons pour protéger des vies innocentes.

Sur le rôle de l’UE dans le monde :

Nous devons renforcer notre rôle dans le monde en devenant plus forts et plus unis sur la scène mondiale.

Pour ce faire, nous devons travailler à la construction d’une alliance démocratique mondiale de partenaires et d’amis de confiance.

Cela implique un engagement continu à rester fermement aux côtés de l’Ukraine. Alors que la situation au Moyen-Orient fait la une des journaux, Poutine s’attend à ce que notre soutien politique, humanitaire et militaire cesse. Nous ne pouvons pas laisser la fatigue s’installer. Cela concerne autant la sécurité de l’Ukraine que la nôtre.

La sécurité, la défense et la migration devraient figurer en bonne place dans notre programme de réforme. Les travaux doivent commencer immédiatement pour construire une véritable Union de sécurité et de défense. Celui qui complète l’OTAN sans lui faire concurrence. Les États membres doivent poursuivre leurs efforts pour augmenter les dépenses de défense.

Si nous voulons assurer la pérennité de notre projet et la sécurité de notre mode de vie, nous avons simplement besoin de ressources pour le soutenir. Le climat géopolitique actuel en est la preuve.

Lors de la migration :

Après une décennie d’impasse, nous sommes désormais parvenus à un point où nous pouvons trouver une voie à suivre.

Il reste encore beaucoup à faire pour combler les lacunes entre une décision d’asile négative et une décision de retour, surtout après ce que nous avons vu il y a quelques jours au cœur de Bruxelles.

Nous sommes plus proches que jamais. Permettez-moi donc de vous assurer de l’engagement inébranlable du Parlement européen à finaliser ce paquet législatif d’ici la fin de notre mandat.

Vous pouvez retrouver le discours complet du Président Metsola ici.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité
spot_img

Autres articles

Prix fédéral de lutte contre la pauvreté : les candidatures sont ouvertes !

Créé le 4 juillet 2008 dans le cadre du premier Plan fédéral de lutte...

Émission de nouveaux bons d’État le 16 septembre 2024

Le mercredi 4 septembre 2024, le bon d'État à 1 an de septembre 2023...

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et...

Conférence de presse sur la Fête nationale – Mardi 16 juillet 2024

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder et...

autres articles

Prix fédéral de lutte contre la pauvreté : les candidatures sont ouvertes !

Créé le 4 juillet 2008 dans le cadre du premier Plan fédéral de lutte...

Émission de nouveaux bons d’État le 16 septembre 2024

Le mercredi 4 septembre 2024, le bon d'État à 1 an de septembre 2023...

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et...