15.3 C
Bruxelles
samedi, juin 15, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEL'hôpital de Gaza détruit, le chef de l'OMS réitère l'appel au cessez-le-feu

L’hôpital de Gaza détruit, le chef de l’OMS réitère l’appel au cessez-le-feu

Publié le

Le chef de l’agence onusienne de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, s’est prononcé contre la « destruction effective » d’un hôpital du nord de Gaza par les forces israéliennes au cours du week-end, entraînant la mort de huit patients, dont un enfant de neuf ans.

L’hôpital Kamal Adwan a été attaqué par l’armée israélienne pendant quatre jours la semaine dernière et le Monde Organisation de la santé (OMS) a déclaré que de nombreux agents de santé auraient été arrêtés.

« Le système de santé de Gaza était déjà à genoux et la perte d’un autre hôpital, même fonctionnant au minimum, est un coup dur », a écrit Tedros sur la plateforme sociale X.

Moins d’un tiers des 36 hôpitaux de Gaza sont au moins partiellement fonctionnels, dont un seul dans le nord de l’enclave.

« Les attaques contre les hôpitaux, le personnel de santé et les patients doivent cesser. Cessez-le-feu MAINTENANT », a insisté Tedros.

Les tentes des personnes déplacées détruites au bulldozer

Le chef de l’OMS a déclaré que de nombreux patients de Kamal Adwan ont dû s’évacuer eux-mêmes « au péril de leur santé et de leur sécurité » alors que les ambulances n’étaient pas en mesure d’atteindre l’établissement.

Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU OCHA a déclaré dans une mise à jour que samedi les forces israéliennes se sont retirées de l’hôpital et, selon les médias, « un bulldozer militaire israélien a rasé les tentes d’un certain nombre de personnes déplacées à l’intérieur de l’hôpital, tuant et blessant un nombre non confirmé de personnes ».

Tedros a déclaré sur X que l’OMS était « extrêmement préoccupée » par le bien-être de ces personnes déplacées.

Selon OCHA, le ministère palestinien de la Santé à Ramallah a demandé une enquête sur l’incident. OCHA a également cité l’armée israélienne qui aurait déclaré avoir arrêté 90 personnes dans le cadre de l’opération et avoir « trouvé des armes et des munitions à l’intérieur de l’hôpital ».

Panne de communication

En raison d’une panne de télécommunications et d’Internet à Gaza qui a commencé jeudi dernier et s’est poursuivie jusqu’au week-end, OCHA a souligné que sa dernière mise à jour sur la situation humanitaire dans la bande de Gaza ne fournissait que des informations « limitées » sur les dernières 24 heures.

Les autorités sanitaires de Gaza n’ont pas mis à jour le nombre de victimes depuis le début de la panne, qui s’élevait alors à 18 787 morts et plus de 50 000 blessés depuis le 7 octobre.

Le Bureau des Nations Unies a signalé la poursuite des « bombardements israéliens massifs » à travers la bande de Gaza au cours du week-end, en particulier à Khan Younis, au sud, et dans plusieurs quartiers de la ville de Gaza, au nord.

Des combats intenses ont fait rage entre les forces israéliennes et les groupes armés palestiniens à Khan Younis et Rafah, ainsi que des tirs de roquettes continus par des groupes armés palestiniens vers Israël, a indiqué l’OCHA.

Le poste frontière de Kerem Shalom.  (déposer)
© UNOCHA – Poste frontière de Kerem Shalom. (déposer)

Ouverture d’un deuxième poste frontière à l’aide

La situation humanitaire dans l’enclave reste désespérée car la majeure partie de la population est déplacée, entassée dans une petite zone du sud, confrontée à des conditions sanitaires désastreuses et manquant de nourriture et d’eau.

Les espoirs d’une intensification des livraisons d’aide se sont accrus avec l’annonce vendredi de l’ouverture du poste frontière de Kerem Shalom entre Israël et Gaza, qui a été saluée par la communauté humanitaire.

Le passage aurait été ouvert dimanche pour la première fois depuis le 7 octobre. Jusqu’à présent, seul le poste frontière de Rafah, dans le sud, était ouvert depuis la reprise des livraisons le 21 octobre.

« La mise en œuvre rapide de cet accord augmentera le flux d’aide », a déclaré le chef des secours d’urgence de l’ONU, Martin Griffiths, qui dirige OCHA, en réaction à cette évolution, « mais ce dont la population de Gaza a le plus besoin, c’est de la fin de cette guerre ».

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité
spot_img

Autres articles

La chasse high-tech au partenaire d’une plante solitaire

L’intelligence artificielle est utilisée dans la recherche d’une partenaire féminine pour une espèce végétale...

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

Adjudication OLO du 17 juin 2024 : montant à adjuger

L'Agence fédérale de la Dette communique que la fourchette du montant qui sera adjugé...

Les chats du Japon reçoivent un coup de pouce en matière de soins de santé grâce à l’IA

ChatsMoi ! est une application gratuite pour smartphone basée sur l'IA conçue pour détecter...

autres articles

La chasse high-tech au partenaire d’une plante solitaire

L’intelligence artificielle est utilisée dans la recherche d’une partenaire féminine pour une espèce végétale...

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles...

Adjudication OLO du 17 juin 2024 : montant à adjuger

L'Agence fédérale de la Dette communique que la fourchette du montant qui sera adjugé...