16.6 C
Bruxelles
samedi, mai 18, 2024
AccueilFrançaisACTUALITEL'UE adopte de nouvelles sanctions contre la Russie

L’UE adopte de nouvelles sanctions contre la Russie

Publié le

Le douzième paquet de nouvelles sanctions contre la Russie comprend une interdiction de l’importation, de l’achat ou du transfert de diamants en provenance de Russie. Il renforce également l’application des sanctions et les mesures contre le contournement des sanctions.

Le Conseil a adopté aujourd’hui un douzième paquet de mesures économiques et individuelles restrictives en raison de la poursuite de la guerre d’agression russe contre l’Ukraine. Ces mesures portent un nouveau coup à la capacité de Poutine à mener une guerre en ciblant des secteurs à forte valeur ajoutée de l’économie russe et en rendant plus difficile son contournement. UE les sanctions.

Le paquet convenu comprend les mesures suivantes :

Diamants

L’UE impose une interdiction sur les activités directes ou indirectes importer, achat ou transfert de diamants de Russie. Cette interdiction s’applique aux diamants originaires de Russie, aux diamants exportés de Russie, aux diamants transitant par la Russie et aux diamants russes transformés dans des pays tiers.

Une interdiction directe s’applique à diamants naturels et synthétiques non industriels ainsi que bijoux en diamants, au 1er janvier 2024. En outre, une interdiction indirecte d’importer des diamants russes transformés (c’est-à-dire taillés et/ou polis) dans des pays tiers, y compris des bijoux incorporant des diamants originaires de Russie, sera progressivement mise en place à compter du 1er mars 2024 et être achevé d’ici le 1er septembre 2024. Cette mise en place progressive d’interdictions d’importation indirectes est justifiée par la nécessité de déployer un mécanisme de traçabilité qui permette des mesures d’application efficaces et minimise les perturbations pour le marché de l’UE.

L’interdiction des diamants russes fait partie d’un G7 effort pour développer un interdiction des diamants coordonnée au niveau international qui vise à priver la Russie de cette importante source de revenus.

Pas de clause russe

La décision d’aujourd’hui exige que les exportateurs de l’UE contractent interdire la réexportation vers la Russie et réexportation pour utilisation en Russie de biens et de technologies particulièrement sensibles, lors de la vente, de la fourniture, du transfert ou de l’exportation vers un pays tiers, à l’exception des pays partenaires. La clause couvre les articles interdits utilisés dans les systèmes militaires russes trouvés sur le champ de bataille en Ukraine ou essentiels au développement, à la production ou à l’utilisation de ces systèmes militaires russes, ainsi que les biens et armes aéronautiques.

Contrôles et restrictions à l’import-export

Le Conseil a ajouté 29 nouvelles entités à la liste de ceux directement soutenir le complexe militaire et industriel russe dans sa guerre d’agression contre l’Ukraine. Ils seront soumis à des restrictions d’exportation plus strictes concernant biens et technologies à double usage, ainsi que des biens et des technologies susceptibles de contribuer au développement technologique du secteur russe de la défense et de la sécurité. Certaines de ces 29 entités appartiennent à pays tiers impliquées dans le contournement des restrictions commerciales, ou des entités russes sont-elles impliquées dans le développement, la production et la fourniture de Composants electroniques pour le complexe militaire et industriel russe.

En outre, la décision d’aujourd’hui élargit la liste des articles soumis à restriction qui pourraient contribuer à l’amélioration technologique du secteur russe de la défense et de la sécurité pour inclure : produits chimiques, batteries à lithium, thermostats, Moteurs à courant continu et servomoteurs pour les véhicules aériens sans pilote (drone), des machines-outils et machines les pièces.

Enfin, l’UE a introduit de nouvelles restrictions sur importations de biens qui génèrent des revenus importants pour la Russie et permettre ainsi la poursuite de sa guerre d’agression contre l’Ukraine, comme la fonte brute et les spiegeleisen, les fils de cuivre, les fils d’aluminium, les feuilles, les tubes et les tuyaux pour une valeur totale de 2,2 milliards d’euros par an. Un nouveau une interdiction d’importation est introduite le propane liquéfié (GPL) avec une période transitoire de 12 mois.

Enfin, le Conseil a décidé d’introduire certaines exemptions aux restrictions à l’importation concernant articles à usage personneltels que les articles d’hygiène personnelle ou les vêtements portés par les voyageurs ou contenus dans leurs bagages, et pour voitures qui disposent d’une plaque d’immatriculation diplomatique pour entrer dans l’UE. De plus, afin de faciliter l’entrée dans l’Union des citoyens de l’UE vivant en Russie, les États membres peuvent autoriser l’entrée de leurs voitures à condition que celles-ci ne soient pas à vendre et soient conduites pour un usage strictement personnel.

Mesures d’application et anti-contournement

Le interdiction de transit qui s’applique actuellement aux biens et technologies à double usage exportés de l’UE vers des pays tiers via le territoire de la Russie sera étendu à tous marchandises du champ de bataille.

Afin de limiter davantage le contournement, la décision d’aujourd’hui prévoit l’interdiction de Ressortissants russes de posséder, contrôler ou détenir des postes sur le organes directeurs des personnes morales, entités ou organismes fournissant des services de portefeuille, de compte ou de garde de crypto-actifs aux personnes et aux résidents russes.

En outre, l’interdiction actuelle de la fourniture de services sera étendue pour inclure également la fourniture de logiciels pour la gestion des entreprises et logiciel pour conception et fabrication industrielles.

Enfin, l’UE impose des exigences de notification pour les transfert de fonds hors UE par toute entité établie dans l’UE qui est détenue ou contrôlée par une entité établie en Russie, ou par un ressortissant russe ou une personne physique résidant en Russie.

Application du plafonnement des prix du pétrole

Le Conseil introduit des règles de conformité plus strictes pour soutenir la mise en œuvre du plafonnement des prix du pétrole et lutter contre le contournement. De plus un mécanisme renforcé de partage d’informations permettra de mieux identifier les navires et les entités se livrant à des pratiques trompeuses, telles que les transferts de navire à navire utilisés pour dissimuler l’origine ou la destination des marchandises et les manipulations AIS, lors du transport de pétrole brut et de produits pétroliers russes.

Le Conseil a également décidé d’introduire des règles de notification pour les vente de pétroliers à tout pays tiers afin de rendre plus transparentes leur vente et leur exportation, notamment dans le cas de transporteurs de seconde main qui pourraient être utilisés pour contourner l’interdiction d’importer du brut ou des produits pétroliers russes et le Price Cap du G7.

Fer et acier

La décision d’aujourd’hui ajoute Suisse à une liste de pays partenaires qui appliquent un ensemble de mesures restrictives sur les importations de fer et d’acier en provenance de Russie, ainsi qu’un ensemble de mesures de contrôle des importations substantiellement équivalentes à celles de l’UE.

Il prolonge également les périodes de réduction progressive des importations de produits sidérurgiques spécifiques.

Annonces individuelles

Outre les sanctions économiques, le Conseil a décidé d’inscrire un nombre important de personnes et d’entités supplémentaires sur la liste.

Arrière-plan

Dans les conclusions du Conseil européen des 26 et 27 octobre 2023, l’UE a réitéré sa condamnation résolue de la guerre d’agression menée par la Russie contre l’Ukraine, qui constitue une violation manifeste de la Charte des Nations unies, et a réaffirmé son soutien indéfectible à l’indépendance, à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine dans le cadre de ses activités. ses frontières internationalement reconnues et son droit inhérent de légitime défense contre l’agression russe.

L’Union européenne continuera à apporter un soutien financier, économique, humanitaire, militaire et diplomatique important à l’Ukraine et à sa population aussi longtemps qu’il le faudra.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité
spot_img

Autres articles

Bjørn Berge a laissé entendre que les chefs religieux sont les piliers de la démocratie

Berlin. Dernier 14 mai 2024, lors d'une conférence charnière tenue à Berlin, Bjørn...

Création d’un registre des nouveau-nés

L’avant-projet de loi vise à créer une nouvelle composante au sein du Registre national,...

Marché public pour la prolongation de l’exploitation du site Justitia

Sur proposition du ministre de la Justice Paul Van Tigchelt, le Conseil des ministres...

Utilisation du 2-méthyloxolane dans les denrées alimentaires

Il s’agit de la transposition de la directive (UE) 2023/175 relative à l'utilisation du...

autres articles

Bjørn Berge a laissé entendre que les chefs religieux sont les piliers de la démocratie

Berlin. Dernier 14 mai 2024, lors d'une conférence charnière tenue à Berlin, Bjørn...

Création d’un registre des nouveau-nés

L’avant-projet de loi vise à créer une nouvelle composante au sein du Registre national,...

Modifications concernant la fin de carrière du personnel opérationnel des zones de secours

Le projet d’arrêté royal prévoir l’introduction du régime de fin de carrière de l’interruption...