4.3 C
Bruxelles
samedi, février 24, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELa présidence belge fait le point sur les priorités des commissions du...

La présidence belge fait le point sur les priorités des commissions du PE | Nouvelles

Publié le

La Belgique assure la présidence du Conseil jusqu’en juin 2024 inclus.

Affaires économiques et monétaires

La priorité absolue serait de protéger les contribuables et leur pouvoir d’achat tout en rétablissant la confiance des citoyens dans les institutions financières, Vincent Van Peteghem, ministre des Finances » a déclaré aux députés le 22 janvier. Il a déclaré que la révision de la gouvernance économique, l’approfondissement de l’union des marchés des capitaux, l’adoption d’une approche générale sur la garantie des dépôts bancaires et l’obtention d’un soutien financier à long terme à l’Ukraine seraient les priorités concrètes.

Les députés eux-mêmes ont souligné la nécessité de progresser dans l’union des marchés des capitaux, de soutenir l’Ukraine et de mettre à jour le système de gouvernance économique. Certains ont souligné la nécessité de progresser dans la lutte contre l’évasion fiscale et d’œuvrer pour pousser les États-Unis à accepter les dernières normes fiscales internationales.

Libertés civiles, justice et affaires intérieures

Le 23 janvier, Ministre de la Justice Paul van Tigchelt veut avancer sur des priorités telles que la lutte contre la criminalité organisée, la détention à petite échelle, les droits des travailleuses du sexe, la violence contre les femmes et la traite des êtres humains. Secrétaire d’État chargé du Numérique Mathieu Michel a déclaré que la présidence espère parvenir à une orientation générale en mai sur l’amélioration de l’application du RGPD.

Les députés ont souligné la demande du Parlement de déclencher les procédures de l’article 7, paragraphe 2, sur l’État de droit et la lutte contre les discours de haine et la désinformation. En réponse aux questions des députés, la présidence a confirmé le vote sur la loi sur l’intelligence artificielle au cours de la première semaine de février et la poursuite des travaux sur les matériels pédopornographiques (CSAM). Enfin, les députés ont demandé d’avancer vers une définition du viol fondée sur le consentement dans le projet de loi sur la violence à l’égard des femmes.

Transports et tourisme

Le 23 janvier, Georges Gilkinet, vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité, a souligné que la présidence s’efforcera de faire progresser la transition verte et numérique, de décarboner le secteur des transports et de finaliser autant de dossiers que possible avant les élections européennes. Valérie De Bue, ministre de la Fonction publique, de l’Informatique et de la Simplification administrative, chargée du Tourisme et de la Sécurité routière, a noté que le tourisme était revenu aux niveaux d’avant la pandémie et a annoncé une réunion informelle des ministres du Tourisme en février pour faire avancer l’agenda touristique.

Les députés de la commission des transports ont exhorté la présidence à conclure les travaux sur les réseaux transeuropéens de transport, une déclaration sur le cyclisme et les paquets sur la sécurité maritime et routière, ainsi qu’à obtenir un mandat pour négocier sur les règles du ciel unique européen et sur les poids et dimensions des transports et les chemins de fer. règles de capacité.

Développement régional

Le 23 janvier, Ministre-Président du Gouvernement wallon Elio Di Rupo souhaite que la cohésion post-2027 fournisse une aide régionale ciblée et plus simple tout en veillant à ce qu’aucun citoyen ni territoire ne soit laissé de côté par les transitions verte et numérique. Parmi les priorités évoquées figuraient la suppression des obstacles transfrontaliers et le développement de stratégies macrorégionales pour l’Atlantique, la Méditerranée et les îles.

Les députés ont soulevé les questions de l’augmentation du budget de cohésion pour la prochaine période de programmation, de la réponse à la crise du logement et de la garantie que la transition verte soit intégrée dans la politique de cohésion. Ils ont également souligné la nécessité de préparer l’élargissement de l’UE et l’intention de trouver un accord sur le mécanisme de suppression transfrontalière des obstacles avant les élections.

Industrie, Recherche et Energie

Le 22 janvier, Petra De Sutter, Vice-Premier ministre et ministre de l’Administration publique, a souligné l’objectif de la décennie numérique : l’accès universel à des télécommunications de qualité, y compris la 5G. Elle évoque le livre blanc attendu sur l’avenir des télécommunications et espère un accord sur la législation relative aux infrastructures Gigabit.

Mathieu Michel, secrétaire d’État chargé du numérique, a présenté quatre priorités : le cadre de l’identité numérique, combler le déficit de compétences numériques, la législation sur l’IA et la blockchain. Celles-ci visent à renforcer le statut de pôle numérique de l’Europe et à positionner l’UE comme leader de l’innovation numérique.

Les députés ont évoqué la cybersécurité de l’UE, l’infrastructure Gigabit, le déficit de compétences numériques, les qualifications numériques et l’impact de la législation sur l’IA sur l’innovation comme leurs domaines de travail prioritaires.

Sur l’avenir de la recherche et de l’innovation, Willy Borsus, vice-président du gouvernement wallon et ministrea déclaré que la présidence s’efforcera d’équilibrer sécurité et compétitivité, en favorisant la résilience de l’UE dans des secteurs vitaux et en transformant la recherche en valeur sociétale et économique.

Thomas Dermine, secrétaire d’État chargé de la relance économique et des investissements stratégiques, en charge de la Politique scientifiquea déclaré que le secteur spatial évoluera autour de trois initiatives : la révision à mi-parcours du programme spatial de l’UE, une loi spatiale européenne et un conseil spatial conjoint entre l’Agence spatiale européenne et l’UE, prévu pour mai 2024.

Les députés ont demandé des éclaircissements sur les réductions proposées dans le programme Horizon, le retard de l’Europe dans les sciences de la vie, la nécessité d’une législation spatiale complète et le développement de constellations de satellites comme Iris² pour l’autonomie de l’Europe.

Ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten a souligné des initiatives clés telles que la mise à jour du système de garanties d’Euratom pour l’utilisation pacifique du nucléaire et le renforcement de la sécurité et de la souveraineté énergétiques. Ils se concentreront également sur l’augmentation du taux de rénovation verte des bâtiments et sur la promotion de la production d’énergie renouvelable offshore.

Les députés ont souligné la nécessité de préparer un « pacte bleu » européen et de renforcer les réseaux électriques pour permettre le développement des énergies renouvelables. Les députés souhaitent également que l’UE se concentre sur la production nationale d’hydrogène et interdise les dernières importations de gaz naturel liquéfié en provenance de Russie.

Le 23 janvier, Jo Brouns, ministre flamande de l’Économie, de l’Innovation, du Travail, de l’Économie sociale et de l’Agriculture, a déclaré que l’industrie européenne est trop dépendante des importations et que l’UE doit se montrer plus affirmée. La présidence se concentrera sur les travaux législatifs restants, en particulier sur la loi sur l’industrie zéro émission nette.

Les députés ont exprimé leur inquiétude quant à la dérogation aux règles en matière d’aides d’État accordée par la Commission à certains États membres et ont demandé que la plateforme Technologies stratégiques pour l’Europe, actuellement en discussion entre le Parlement et le Conseil, reçoive un financement suffisant.

Emploi et affaires sociales

Le 23 janvier, Vice-Premier ministre et ministre de l’Économie et de l’Emploi Pierre Yves Dermagne a déclaré que la présidence souhaite faire avancer la directive sur le travail sur plateforme et la carte européenne des personnes handicapées. Il a également souligné l’importance de la santé mentale au travail, de la révision de la directive sur les agents cancérigènes et mutagènes (CMRD6) et du socle européen des droits sociaux.

Les députés ont appelé le ministre à surmonter le blocage actuel au Conseil concernant la directive sur le travail des plateformes. Interrogé sur la coordination des systèmes de sécurité sociale, M. Dermagne a indiqué qu’il existe une volonté de conclure les négociations. D’autres questions soulevées par les députés concernaient les stages de qualité, le mandat de l’Autorité européenne du travail et la crise du coût de la vie en Europe.

Marché intérieur et protection des consommateurs

Le 24 janvier, Pierre-Yves Dermagne, Vice-Premier ministre et ministre de l’Économie et de l’Emploiet Alexia Bertrand, Secrétaire d’État au Budget et à la Protection des Consommateurs, ont déclaré vouloir finaliser les négociations sur le droit à la réparation, l’instrument d’urgence du marché unique et l’interdiction des produits fabriqués grâce au travail forcé dans l’UE. La présidence a également annoncé qu’une réunion informelle le 19 avril examinerait les questions que la prochaine Commission devrait aborder, telles que la fraude au kilométrage pour les voitures d’occasion, l’accessibilité aux services financiers, à l’IA et à la protection des consommateurs.

Les députés se sont enquis du soutien de la présidence en faveur de nouvelles règles sur la conception addictive des plateformes en ligne et sur le marketing d’influence. Le rôle de l’Europe dans le monde, les préoccupations des entreprises et des PME, le rapport d’Enrico Letta sur l’avenir du marché unique et la désinformation ont également été abordés.

Les affaires légales

Ministre de la Justice Paul Van Tigchelt a souligné le 24 janvier la lutte contre la criminalité organisée, le trafic de drogue et la réinsertion des personnes sortant de prison parmi les priorités. Il a également exprimé son ambition de réaliser des progrès sur la reconnaissance de la parentalité à l’échelle européenne et sur certains dossiers de propriété intellectuelle, tout en finalisant le devoir de diligence en matière de durabilité des entreprises.

Les députés ont interrogé le ministre sur la lutte contre les produits contrefaits et ont souligné la nécessité de progresser en matière de droit des sociétés et des brevets, y compris en matière de rapports sur le développement durable des entreprises. Ils ont également posé des questions sur les mesures prévues en matière de législation et de dossiers numériques bénéficiant aux organisations de la société civile.

Développement

Le 24 janvier, Caroline Gennez, Ministre de la Coopération au Développement et de la Politique des Grandes Villes a souligné que la présidence s’engage à favoriser un partenariat plus égalitaire avec l’Afrique, en mettant l’accent sur la mise en œuvre des accords de Samoa. Ils se concentreront en particulier sur la santé en Afrique, l’aide humanitaire et un cessez-le-feu durable avec une aide humanitaire pour Gaza.

Les députés ont posé des questions sur les relations avec les pays d’Amérique latine et d’autres partenaires stratégiques de l’UE et ont souligné l’importance d’inclure la société civile et de coopérer avec les pays partenaires en matière de protection de l’environnement. Certains députés se sont également demandé comment regagner la confiance des pays du Sahel.

Échange international

Hadja Lahbibministre des Affaires étrangères, des Affaires européennes et du Commerce a déclaré aux députés le 24 janvier que la présidence se concentrerait sur l’autonomie stratégique ouverte, la prochaine 13e conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ainsi que la mise en œuvre et le respect des accords commerciaux existants. La présidence prévoit également une conférence sur les matières premières critiques le 26 mars.

Pour la conférence ministérielle de l’OMC fin février, la présidence se concentrera sur la question du règlement des différends, de la pêche durable, du commerce électronique et des subventions industrielles et environnementales.

Droits des femmes et égalité des genres

Le 24 janvier, Marie-Colline Leroy, secrétaire d’État chargée de l’Égalité femmes-hommes, de l’Égalité des chances et de la diversité, a déclaré que la présidence donnerait la priorité à la lutte contre la violence et la discrimination fondées sur le genre, au renforcement de la politique d’égalité et à la préparation du programme d’égalité pour la nouvelle législature. La présidence est déterminée à conclure les négociations sur une directive relative à la lutte contre la violence à l’égard des femmes.

Les députés ont exprimé leur déception face au refus des États membres d’inclure le viol dans la directive relative à la lutte contre la violence à l’égard des femmes. Ils ont également souligné les coûts économiques de la violence domestique et le fardeau que la crise du coût de la vie fait peser sur les femmes vulnérables.

(Ce texte sera régulièrement mis à jour)

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité
spot_img

Autres articles

Supprimer les logiciels espions d’un iPhone : trucs et astuces

À l’ère du numérique, assurer la sécurité de nos appareils est devenu primordial, notamment...

Protection de l’UE contre les poursuites stratégiques : conférence de presse mardi à 15 heures | Nouvelles

Quand : mardi 27 février 2024, 15h00 CET Où : Parlement européen à Strasbourg,...

Victoire douce-amère des Verts de l’UE Nicolae Ștefănuță dans la bataille contre la pollution

Dans une démarche historique, l’Union européenne a franchi une étape importante vers la résolution...

La BEI apporte un soutien de 115 millions d’euros à un important projet de rénovation de l’hôpital ETZ aux Pays-Bas

BRUXELLES – La Banque européenne d'investissement (BEI) a signé un financement de 100 millions...

autres articles

Supprimer les logiciels espions d’un iPhone : trucs et astuces

À l’ère du numérique, assurer la sécurité de nos appareils est devenu primordial, notamment...

Protection de l’UE contre les poursuites stratégiques : conférence de presse mardi à 15 heures | Nouvelles

Quand : mardi 27 février 2024, 15h00 CET Où : Parlement européen à Strasbourg,...

Victoire douce-amère des Verts de l’UE Nicolae Ștefănuță dans la bataille contre la pollution

Dans une démarche historique, l’Union européenne a franchi une étape importante vers la résolution...