14.6 C
Bruxelles
mercredi, mai 29, 2024
AccueilACTUALITEPolitiqueDES COULOIRS DU PARLEMENT EUROPEEN AUX CHAMPS DE L'OUTRE-MER : LA VRAIE...

DES COULOIRS DU PARLEMENT EUROPEEN AUX CHAMPS DE L’OUTRE-MER : LA VRAIE HISTOIRE DE L’ENGAGEMENT DE PIRBAKAS

Publié le

Dans la mer tempétueuse de la politique européenne, il n’est pas rare que des fonctionnaires dévoués se retrouvent à la merci de récits trompeurs. Récemment, l’eurodéputée Maxette Pirbakas, défenseur inébranlable des droits des agriculteurs et des pêcheurs et des principes de la liberté religieuse, a fait l’objet de critiques injustifiées. Une publication récente du « Projet Arcadie », suivie par les interprétations des médias locaux, a dépeint une image déformée des contributions de Pirbakas au Parlement européen, la qualifiant de « dernière de la classe ». Toutefois, cette image néglige largement la profondeur et l’ampleur de son engagement et de ses réalisations.

Clarification du dossier

Maxette Pirbakas a publié une déclaration détaillée pour répondre à ces allégations trompeuses, soulignant plusieurs points critiques qui remettent en cause le fondement des critiques formulées à son encontre. Tout d’abord, elle souligne l’absence de tout système « officiel » de notation des députés européens, en insistant sur le fait que de tels classements sont intrinsèquement subjectifs et ne parviennent pas à rendre compte de l’intégralité du mandat parlementaire d’un député. En particulier, ces classements négligent souvent le travail important réalisé en dehors des sessions plénières, y compris le travail en commission et les efforts cruciaux déployés en dehors des salles parlementaires.
Le mandat de Pirbakas de juillet 2019 à février 2022 en tant que membre du groupe Identité et Démocratie, y compris son temps avec des personnalités notables telles que Jordan Bardella et Nicolas Bay, a été confronté à un ostracisme politique injustifié. Cette mise à l’écart politique a sévèrement limité sa capacité d’influence au sein de l’hémicycle, un fait commodément omis dans la critique à son encontre. En outre, depuis qu’elle est devenue membre non inscrit, elle a dû faire face à des restrictions procédurales supplémentaires, mais elle s’est efforcée de faire entendre sa voix, en remettant en question la méthodologie utilisée pour calculer les taux d’assiduité et de participation.

Un bilan de plaidoyer et d’action

Au-delà des subtilités procédurales du travail parlementaire, le dévouement de Maxette Pirbakas envers ses électeurs et l’ensemble de la communauté européenne transparaît dans sa défense acharnée des régions d’outre-mer. Qu’il s’agisse de lutter contre les coupes budgétaires dans le programme POSEI qui soutient les agriculteurs ultramarins ou d’engager des dialogues critiques avec différents ministères, Maxette Pirbakas s’est faite la championne des besoins et des droits des régions éloignées des projecteurs continentaux.
Ses efforts pour obtenir des engagements sur des questions clés telles que la flotte de pêche traditionnelle des Outre-mer, le renouvellement de l’octroi de mer et le programme FEDE soulignent son engagement inébranlable à relever les défis auxquels sont confrontés les plus vulnérables.

En outre, sa position proactive sur des questions telles que l’exposition au chlordécone et le traitement fiscal des spiritueux traditionnels comme le rhum témoigne d’une approche globale de son travail de plaidoyer.

La vraie mesure du service

La critique formulée à l’encontre de Maxette Pirbakas ne tient pas compte des multiples facettes des responsabilités d’un député européen et de la dynamique complexe de la politique du Parlement européen. Elle ne tient pas compte des résultats tangibles de son travail inlassable et de l’impact profond de son action en faveur de ses électeurs. À mesure que le paysage politique européen évolue, il est impératif de reconnaître les contributions de députés européens comme Mme Pirbakas, qui naviguent dans les eaux difficiles de l’opposition politique et des contraintes procédurales pour défendre les causes qui comptent le plus pour leurs communautés.

La gratitude exprimée par ses compatriotes dans les régions d’Outre-mer témoigne de son efficacité et de son dévouement.

Face à des critiques injustifiées, la résilience et les réalisations de Maxette Pirbakas nous rappellent qu’il est important de regarder au-delà des mesures simplistes pour vraiment apprécier la profondeur de l’engagement et le travail acharné qui définissent un véritable service public.

À l’approche des élections au Parlement européen, il est essentiel de reconnaître les efforts de ceux qui s’efforcent de faire la différence, souvent contre vents et marées.

Le bilan de Maxette Pirbakas en matière de plaidoyer et d’action en dit long, bien plus fort que n’importe quelle critique malavisée ne pourrait l’espérer.

Publicité
spot_img

Autres articles

Élections européennes 2024 : modalités pratiques pour les médias le jour et la nuit des élections | Nouvelles

L'accent sera mis sur la soirée électorale du dimanche 9 juin, lorsque les résultats...

Inauguration de la prison secondaire de Termonde : pour une détention sur mesure

La Régie des Bâtiments a réalisé des travaux de rénovation afin de pouvoir remettre...

Bons d’État – émission du 4 juin 2024 – Résultat intermédiaire – Jour 2

Communiqué de presse de l'Agence fédérale de la Dette - Souscription aux Bons d'État: Le...

Près de cinq fois plus de voitures de fonction électriques en deux ans

Parmi les nouvelles voitures immatriculées pour la première fois au quatrième trimestre 2023, plus...

autres articles

Inauguration de la prison secondaire de Termonde : pour une détention sur mesure

La Régie des Bâtiments a réalisé des travaux de rénovation afin de pouvoir remettre...

Bons d’État – émission du 4 juin 2024 – Résultat intermédiaire – Jour 2

Communiqué de presse de l'Agence fédérale de la Dette - Souscription aux Bons d'État: Le...

Près de cinq fois plus de voitures de fonction électriques en deux ans

Parmi les nouvelles voitures immatriculées pour la première fois au quatrième trimestre 2023, plus...