17.4 C
Bruxelles
lundi, mai 27, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELa position de la Scientologie en faveur des droits de l'homme : un...

La position de la Scientologie en faveur des droits de l’homme : un regard sur la protestation de Budapest contre la psychiatrie

Publié le

Communiqué de presse. À Budapest, la Commission citoyenne pour les droits de l’homme (CCHR) a organisé une manifestation lors du congrès de l’Association européenne de psychiatrie, critiquant les pratiques psychiatriques néfastes. L’événement comprenait une marche et une exposition soulignant la nécessité de réformes substantielles dans le secteur de la santé mentale, comme l’ont demandé les Nations Unies et l’Organisation mondiale de la santé.


Une manifestation a eu lieu à Budapest pour contester les pratiques dans le domaine de la psychiatrie lors du congrès de l’Association européenne de psychiatrie. La Commission Citoyenne des Droits de l’Homme (CCHR) a organisé cette manifestation pour faire la lumière sur ce qu’elle considère comme des méthodes abusives ou néfastes en psychiatrie. L’événement comprenait une marche et une exposition visant à attirer l’attention sur les problèmes liés au secteur de la santé mentale et à plaider en faveur de réformes significatives.

1715099943663a59278ea741715099943663a59278ea75 La position de la Scientologie pour les droits de l'homme : un regard sur la protestation de Budapest contre la psychiatrie

Le congrès de l’EPA, qui s’est tenu en avril 2024, a été critiqué pour ne pas avoir pris de mesures en réponse aux récentes directives d’organismes internationaux tels que le L’ONU et l’Organisation mondiale de la santé. Ces directives appelaient à la fin des approches psychiatriques abusives, un sujet qui, selon les critiques, n’était pas suffisamment abordé par le thème de l’EPA « Santé mentale : ouverte et inclusive ».

Dirigé par CCDH En Hongrie, la manifestation a commencé par une marche dans le centre-ville de Budapest qui s’est terminée au Palais des Congrès et des Expositions de Budapest, où se tenait le congrès de l’EPA. La marche est restée pacifique mais percutante, soulignant les appels des manifestants à des réformes des pratiques.

Après la marche, la CCDH Hongrie a présenté une exposition intitulée « Psychiatrie ; Une industrie de mort. Cette exposition, présentée dans des villes aux États-Unis et en Europe, utilise enregistrements, vidéos et autres types de preuves réunis sur une période de plus de cinq décennies pour examiner le domaine de la psychiatrie. L’exposition révèle les répercussions des méthodes psychiatriques, y compris les traitements controversés comme les opérations cérébrales et la « thérapie par électrochocs », et comment elles ont influencé divers aspects de la société, notamment des artistes de premier plan et des événements historiques.

Lors du dévoilement de l’exposition, János Dobos, chef de la CCDH Hongrie, a pris la parole avec ferveur. « Ces documents soulignent l’impact de la psychiatrie et les effets souvent néfastes qu’elle a sur les individus et sur la société dans son ensemble », a déclaré Dobos. « Il est essentiel pour nous de remettre en question ces pratiques et de plaider en faveur d’alternatives thérapeutiques. »

Connue pour son contenu intense, l’exposition met en garde les visiteurs sur sa nature et n’autorise l’entrée qu’aux personnes de plus de 16 ans, à moins qu’elles ne soient accompagnées d’un adulte. Son objectif est d’informer le public sur les événements et les défis actuels de la psychiatrie tout en favorisant une réévaluation de la manière dont les problèmes de santé mentale sont abordés et traités.

La position de la Scientologie pour les droits de l'homme : un regard sur la protestation de Budapest contre la psychiatrie

La CCHR, l’organisation de surveillance de la santé mentale fondée en 1969 par le psychiatre Thomas Szasz en collaboration avec l’Église de Scientologie, a toujours suscité l’attention et le soutien grâce à sa perspective critique mais précise sur la psychiatrie et ses méthodes.

Les récents incidents survenus à Budapest ont déclenché une discussion sur l’implication de la psychiatrie dans les soins de santé contemporains et sur les conséquences morales de ses méthodes. À mesure que les discussions progressent, la CCHR vise à persister à soutenir ce qu’elle considère comme des changements visant à sauvegarder les droits des individus et à améliorer les services de santé mentale à l’échelle mondiale.

Les membres de l’Église de Scientologie, la religion fondée par L. Ron Hubbard, se consacrent à la promotion des droits, notamment dans le domaine de la santé mentale. S’inspirant des enseignements de M. Hubbard, ils plaident pour la sauvegarde et la reconnaissance des droits de tous les individus en matière de soins de santé, soulignant l’importance des approches holistiques des soins de santé mentale. Cet engagement s’inscrit dans le cadre d’un objectif visant à faire des droits de l’homme une réalité tangible dans tous les aspects de la vie, y compris dans le domaine de la santé mentale.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité
spot_img

Autres articles

Résultats de l’adjudication OLO du 27 mai 2024

L'Agence fédérale de la Dette communique qu'elle a accepté les offres à l'adjudication de...

La nouvelle technologie change la façon dont les protéines des cellules individuelles sont étudiées

Auparavant, les chercheurs ne pouvaient étudier qu’un nombre limité de protéines dans des cellules...

Le pape célèbre la paix avec les enfants réunis à Rome pour la première JMB

Le pape François demande aux enfants rassemblés au stade de Rome pour la première...

Nulla Accade per Caso : Le docufilm sur Fabrizio Zampetti présenté en première au Musée des sciences et technologies Leonardo Da Vinci

Dans la soirée du mardi 14 mai, le Musée national des sciences et technologies...

autres articles

Résultats de l’adjudication OLO du 27 mai 2024

L'Agence fédérale de la Dette communique qu'elle a accepté les offres à l'adjudication de...

La nouvelle technologie change la façon dont les protéines des cellules individuelles sont étudiées

Auparavant, les chercheurs ne pouvaient étudier qu’un nombre limité de protéines dans des cellules...

Le pape célèbre la paix avec les enfants réunis à Rome pour la première JMB

Le pape François demande aux enfants rassemblés au stade de Rome pour la première...