14.6 C
Bruxelles
mercredi, mai 29, 2024
AccueilFrançaisACTUALITELia Kali sur la psychiatrie : "un enfant attaché à un lit,...

Lia Kali sur la psychiatrie : « un enfant attaché à un lit, même dix minutes… c’est une torture »

Publié le

Il a touché une corde sensible chez beaucoup lors de sa sortie il y a un an. La chanson met en lumière les défauts et les mauvais traitements qui prévalent dans les établissements psychiatriques, attirant l’attention du public et des critiques. Récemment, Lia Kali a partagé son parcours derrière la chanson dans la populaire émission de télévision espagnole « El Hormiguero » sur Antena 3TV, où elle a parlé des luttes personnelles qui ont inspiré sa musique.

« UCA » est plus qu’une pièce musicale, elle constitue un puissant témoignage des défis auxquels est confrontée une jeune fille prise dans un système qui ne parvient pas à fournir un véritable soutien et une véritable compassion, perpétuant au contraire l’oppression et la cruauté. La chanson plonge dans un récit de troubles au sein d’une dynamique familiale qui dégénère rapidement en violence, conduisant Lia Kali à chercher refuge et à se retrouver finalement confinée dans un établissement psychiatrique pour adolescents par désespoir.

La vie dans un centre psychiatrique était comme une torture, dit Lia Kali

Lors de son apparition dans «El Hormiguero» Lia Kali a expliqué comment sa liberté et son autonomie ont été supprimées au nom du traitement. Elle a brossé un tableau des conditions de vie à l’UCA, où les jeunes sont souvent fortement médicamentés et maintenus isolés, ressemblant davantage à des prisonniers qu’à des patients. La chanson raconte comment elle a été obligée de prendre des médicaments sans diagnostic, soulignant le manque d’empathie et de soins qui a aggravé sa souffrance et celle d’autres jeunes dans des circonstances similaires.

Le showman Pablo Motos a demandé à Lia Kali « à quoi ressemblait la vie ? Je ne lui ai jamais demandé…. Je n’ai jamais été avec quelqu’un qui l’a déjà été…. Comment était la vie là-bas ?

Et Lia a répondu catégoriquement : « Torture. Je veux dire… tout d’un coup… c’est à ce moment-là qu’on s’en rend compte et c’est aussi pour ça, quand je… quand je me suis demandé si je voulais sortir cette chanson ou pas, j’ai réalisé que je l’avais fait parce que j’avais parlé à des gens qui s’occupaient encore de ça. centres et qui savait encore que les mêmes pratiques étaient toujours pratiquées, qui en fin de compte sont de la torture, qui consiste à attacher les gens au lit de la même manière pendant une semaine.

Kali a décrit les pratiques inhumaines et dégradantes qui persistent dans certaines unités de crise pour adolescents, où les jeunes sont attachés à des lits et trop médicamentés, privés de tout contact humain et de toute compréhension de base – des traitements qui, selon elle, équivaut à de la torture.

« Vas-tu me dire que tu essaies de guérir et d’aider quelqu’un qui est malade et que ce dont elle a besoin c’est d’un putain de câlin, et que tu ne la laisseras pas avoir de contact physique ni parler à qui que ce soit et que ta solution est de prendre des médicaments. jusqu’à ce qu’elle ne sache même plus qui elle est et qu’elle soit attachée au lit sans vraiment se soucier de son diagnostic ? Je pense qu’en Espagne, il y a un gros problème car ce que nous faisons avec les gens qui dérangent, c’est de les endormir. Ils s’en moquent. » dit Lia Kali.

Elle a poursuivi en disant : « J’ai donc honte et je suis très triste qu’aujourd’hui encore, il y ait des gens dont les proches doivent subir des tortures similaires, des tortures qui sont même interdites en Europe, par exemple la contention mécanique, qui vous lie à un lit, dans beaucoup d’endroits en Europe, où c’est interdit parce que c’est considéré comme de la torture, et c’est ce que c’est. Je veux dire, avoir un enfant, même un enfant attaché à un lit, que ce soit pendant une heure, dix minutes, peu importe, c’est une torture. C’est un enfant… Pour l’amour de Dieu !

L’histoire percutante de Lia Kali dans « UCA » a suscité des conversations sur la moralité de traitement psychiatrique pour les mineurs et le besoin urgent de changements au sein de ces établissements. La chanteuse critique non seulement les dommages physiques et émotionnels qu’elle a subis, mais condamne également l’apathie et les mauvais traitements systémiques de la part d’individus censés apporter protection et guérison.

L’apparition de Lia Kali dans « El Hormiguero » a non seulement aidé à partager son parcours personnel, mais a également amplifié le message de la chanson, touchant un public qui n’était peut-être pas conscient de la réalité à laquelle sont confrontées de nombreuses unités de crise pour adolescents, ou ceux qui l’ont souffert et l’ont pensé. « c’était normal » ou n’a tout simplement pas trouvé la force de s’exprimer. Son courage en partageant son histoire a été salué comme une étape vers un changement exigeant, motivant les autres à s’exprimer et à agir contre les injustices et les tortures dans le secteur de la santé mentale.

La psychiatrie, traiter les patients « comme des chiens »

« Ce que j’ai découvert, c’était une bande de psychopathes qui étaient là, probablement sous-payés, mais qui nous traitaient comme si nous étions littéralement des chiens. Et à l’UCA de Sant Boi je vais le dire et bien, même en appréciant, pour moi le plus dur était de dire que j’étais là pendant une semaine, car après cette semaine ils ont réalisé que je n’étais pas obligé d’être là . Je suis arrivé là-bas à cause de quelque chose qui n’avait aucun sens et c’était un médecin qui n’avait pas envie de s’arrêter pour regarder ce qui m’arrivait à la maison et pourquoi j’étais comme j’étais à ce moment-là et il m’a envoyé dans un endroit où je n’avais pas ma place.

Témoignant d’une pratique dénoncée comme courante dans les hôpitaux psychiatriques, Lia a déclaré qu’elle « a été médicamentée sans diagnostic, n’est-ce pas ? Je veux dire, c’était super fou et j’étais conscient de tout et je me disais « Comment peut-il y avoir de tels psychopathes ici qui aiment regarder et rire même lorsqu’ils immobilisent quelqu’un et le jettent au sol ». [floor]?’. Vous savez, ceux-là… » en parlant du moment où le personnel de l’hôpital posait ses genoux sur la poitrine du patient : « Ouais, ça m’est arrivé. Et je me souviens du visage. J’ai le visage de ce gamin gravé dans mon esprit, ce demi-sourire, d’apprécier ça et de dire Loco, mec, nous avons de vrais psychopathes. Comment se fait-il qu’il n’y ait pas un contrôle beaucoup plus important en Espagne ? Putain, ce sont nos gens, tu sais ? Ce sont aussi des personnes. Ce sont des gens qui ressentent, ce sont des gens qui aiment et ce sont des gens pour qui parfois la vie a eu raison d’eux. Parfois, ils naissent de cette façon, différents. Et je pense que personne ne mérite ça. Espérons que cela n’arrivera jamais à aucun membre de votre famille, non et j’espère que cela changera. Et ce que je dis ici maintenant, j’espère que demain il y aura plus de contrôle sur ces centres merdiques où les gens sont littéralement maltraités.»

«UCA» par Lia Kali transcende le fait d’être une chanson, elle sert d’appel à provoquer le changement en soulignant que l’art a un rôle, en abordant les vérités les plus sombres de la société pour inspirer l’empathie. Dans un monde où les voix des jeunes sont souvent ignorées ou étouffées, Lia Kali a trouvé un moyen puissant de garantir que sa voix aux côtés des autres soit reconnue.

En savoir plus sur Lia Kali

D’après son site agents:

« Lia Kali a découvert la musique pour la première fois à la maison et quand elle n’avait que seize ans, elle faisait du vélo sur tous les jams de Barcelone. C’est là qu’elle s’est liée d’amitié avec de nombreux musiciens et artistes de la ville et qu’elle a commencé à dialoguer avec le reggae, le jazz, la soul et le rap. Depuis, elle n’a jamais arrêté de chanter. Lia est passée des jams aux autres scènes live de Barcelone avec de nombreux projets, comme le Amy Winehouse hommage qu’elle a rendu. C’est ainsi qu’elle a réalisé que son amour pour la scène était bien plus qu’un premier coup d’œil : la scène est son lieu de vie. Finalement, elle en a eu assez de chanter les chansons des autres et a commencé à écrire ses propres pièces et a découvert la guérison qu’elles contenaient. Lia Kali écrit la bande originale de ses trébuchements et chutes quotidiens et a sorti ses premiers singles en 2022, devenant viraux et atteignant des millions de streams et de vues sur les plateformes musicales et TIC Tac. En mars 2023 elle lance son tout premier album « Contra Todo Pronostico »où elle résume les featurings avec les vrais who-is-who de la scène urbaine et rap espagnole comme Toni Anzis, Acción Sanchez, J Abecia, Zatu Rey depuis SFDK et même le top respecté Le rappeur colombien Nanpa Básico. Lia Kali est aujourd’hui la voix la plus demandée de la scène et avec son premier album, elle dit avant tout une chose : aucun label n’est à la hauteur d’elle !

Source link

Publicité
spot_img

Autres articles

Le rôle de l’IA dans la personnalisation de l’ambiance du restaurant et de la disposition du mobilier du restaurant

Alors que le secteur de la restauration évolue constamment, où l'art culinaire rencontre l'hospitalité,...

Élections européennes 2024 : modalités pratiques pour les médias le jour et la nuit des élections | Nouvelles

L'accent sera mis sur la soirée électorale du dimanche 9 juin, lorsque les résultats...

Inauguration de la prison secondaire de Termonde : pour une détention sur mesure

La Régie des Bâtiments a réalisé des travaux de rénovation afin de pouvoir remettre...

Bons d’État – émission du 4 juin 2024 – Résultat intermédiaire – Jour 2

Communiqué de presse de l'Agence fédérale de la Dette - Souscription aux Bons d'État: Le...

autres articles

Le rôle de l’IA dans la personnalisation de l’ambiance du restaurant et de la disposition du mobilier du restaurant

Alors que le secteur de la restauration évolue constamment, où l'art culinaire rencontre l'hospitalité,...

Élections européennes 2024 : modalités pratiques pour les médias le jour et la nuit des élections | Nouvelles

L'accent sera mis sur la soirée électorale du dimanche 9 juin, lorsque les résultats...

Inauguration de la prison secondaire de Termonde : pour une détention sur mesure

La Régie des Bâtiments a réalisé des travaux de rénovation afin de pouvoir remettre...